الزراعة والصيد الجزائر فرنسي الرئيسية

prix de le sardine : les raisons derrière le flembée inédite

alors que les prix de le sardine continuent de s’envoler, les raisons derrière cette flambée ne son toujours pas exactement connues, de moins quel niveau de secteur est le responsable de cette hausse inédite.

Avec les marins-pêcheurs qui pointent le spéculation et le tutelle qui avance le rareté de poisson sur nos côtes, le flou persiste sur les raisons derrière la hausse inédite des prix de le sardine. Une chose est sûre, la sardine rivalise désormais avec les poissons de luxe.

Au niveau des poissonneries ou encore auprès des autres vendeurs notamment les détaillants, le prix du kilogramme de sardine est affiché à hauteur 900 et 1 000 dinars, et parfois encore plus.

Ainsi, les premiers fournisseurs de cette matière, à savoir les marins-pêcheurs avancent en premier lieu les conditions climatiques défavorables, qui engendrent les sorties en mer espacées, et par conséquent une offre moindre.

Pour d’autres parmi eux, il y a le facteur de la spéculation. ici, ils pointent les pratiques des intermédiaires spéculateurs « qui raflent leur pêche et l’écoulent sur le marché à des prix exorbitants ».

Les raisons avancées par le syndicat des marins-pêcheurs

Selon le président du syndicat national des marins-pêcheurs, hocine bellout, a rapporté ce vendredi par le quotidien le soir d’Algérie, il s’agit des pratiques mafieuses des « rabatteurs », qui ont tendance à monopoliser l’achat et la vente de poisson à l’échelle nationale.

Il explique à ce propos que ces spéculateurs « exercent un monopole et font la loi dans les ports de pêche au su et au vu de tout le monde ». Encore plus loin, il souligne que « ces gens n’ont rien à voir avec le secteur. ils ne détiennent ni fascicule de pêche ni registre de commerce ».

Dans les détails, il explique les pratiques spéculatives qui sort totalement de ressort des pêcheurs. « ils achètent le casier de sardine entre 10 milles et 12 mille dinars, un prix qui aurait permis de trouver ce poisson entre 500 et 600 dinars le kilo sur le marché », a-t-il révélé.

Alors qu’ils « se sont déjà mis d’accord sur le prix avant l’ouverture de la transaction », ces spéculateurs « continuent à surenchérir entre eux », afin de tirer les prix vers le haut, explique encore le président de syndicat national des marins-pêcheurs.

« c’est ainsi que le casier de le sardine finit par atteindre 20 mille dinars. à ce prix, les poissonniers ne pourront jamais vendre la sardine à moins de 900 dinars le kilo en détail ».

Les explications de la tutelle

S’exprimant au cours du mois écoulé sur cette question, le ministre de la pêche et des produits halieutiques Sid Ahmed Ferroukhi a expliqué que la flambée qu’a connue le marché de la sardine en cette période de l’année revient à des facteurs naturels et environnementaux.

Selon lui, les ressources halieutiques sont à leur limite notamment au niveau du littoral. Ce qui est constatée même durant la période de pêche qui est comprise entre le mois de Mai et celui de Novembre.

Pour prévenir cette hausse des prix, le premier responsable de secteur préconise de trouver les alternatives à le pêche sur le littoral en élargissant l’activité au large. Cela permettra également de fournir d’autres variétés de poissons notamment le poisson bleu errant.

Ceci dit, les solutions avancées par le ministre le 17 janvier dernier, n’ont toujours pas abouti à le régulation des prix de le sardine au dan des consommateurs.

Source Algérie 360

Related posts

سعر الحاوية يتضاعف بـ3 مرات ويُلهب المواد المستوردة!

Meissa Cheikh

تصدير 100 طن من المنتجات الفلاحية خلال 2020

Meissa Cheikh

حكار: سنة 2020 كانت إيجابية.. وسنعمل على الإستثمار في مجال التكرير والصناعة البتروكيماوية

Meissa Cheikh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More