Non classé

La Tunisie est sur le point de perdre 600 millions USD de recettes dans le secteur aérien en 2020

En Tunisie, le secteur aérien devrait perdre avec la Covid-19 cette année 600 millions USD, privant le PNB du pays de 1,2 milliard USD et menaçant 92 700 emplois. L’Association internationale du transport aérien (IATA) invite les autorités à procéder urgemment à des soutiens financiers multiformes.

Les prévisions sont de l’IATA. Selon l’institution, les revenus générés par les compagnies aériennes sur le marché tunisien vont chuter de 600 millions de dollars en 2020, soit une baisse de 47 % par rapport à 2019. Cela met en péril 92 700 emplois en Tunisie, et un apport de 1,2 milliard $ au PNB généré par l’aviation et sa chaîne d’approvisionnement et par le tourisme dépendant du transport aérien.

L’IATA demande, à cet effet, au gouvernement tunisien d’établir d’urgence des mesures d’aide financière pour l’industrie aérienne afin d’atténuer les effets de la crise de Covid-19 sur l’économie nationale.

« L’économie tunisienne dépend lourdement du tourisme. Le transport aérien est essentiel pour assurer la connectivité et soutenir le tourisme, un moteur économique clé en Tunisie. Le pays a instauré de vastes mesures d’aide reliées à la fiscalité, mais compte tenu du rôle central joué par le transport aérien et le tourisme dans l’économie tunisienne, une attention spéciale doit être accordée aux mesures d’aide spécifiques à l’aviation », a déclaré Muhammad Albakri, vice-président régional de l’IATA pour l’Afrique et le Moyen-Orient.

Pour l’institution, une panoplie de mesures d’aide financière spécifiques pourraient être envisagées par les autorités tunisiennes pour soutenir le secteur. Ces mesures incluent : le soutien financier direct aux transporteurs aériens de passagers et de fret ; l’aide financière aux aéroports et aux fournisseurs de services de contrôle du trafic aérien sous forme d’allègement des taxes et des redevances ; la réduction, exonération ou report des taxes et frais imposés par le gouvernement.

La Tunisie, qui avait fermé ses frontières à la mi-mars, envisage de relancer ses liaisons aériennes dès le 27 juin.

 

Ecofin

Related posts

Pétrole : les producteurs de l’Opep+ prêts à ajuster les niveaux de production

Meissa Cheikh

غاز: العقود المبرمة مع « ناتورجي » ستعزز مكانة سوناطراك في السوق الاسبانية

La rédaction

Le pétrole baisse, inquiétudes sur la demande

Meissa Cheikh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More