Economie Finance et investissement Français À la une

Le top 100 mondial des sociétés cotées a déjà gagné 3421 milliards $ de capitalisation en 2020

 Rendu au 2 octobre 2020, la valeur des 100 plus grandes sociétés cotées mondiales a bondi de 3421 milliards $ depuis le début de l’année. Mais les données derrière cette performance invitent les investisseurs à la prudence…

Au 2 octobre 2020, la valeur boursière des 100 premières sociétés cotées était de 30 088 milliards $, selon des données collectées par l’Agence Ecofin sur la plateforme Capital IQ. Cela représentait 3421,3 milliards $ de valeur boursière en plus, par rapport à ce qu’elle était au début de l’année, a-t-on observé sur la base de simples calculs.

Sur ce groupe d’entreprises cotées, seulement 33 ont connu des baisses de valeur boursière. Les principales perdantes, avec des baisses de 52,7% et 40,9%, sont respectivement les groupes pétroliers américains Exxon Mobil et Chevron. Ils ont payé le prix d’un environnement défavorable au pétrole, leur principal domaine d’activité. En effet, en plus de la baisse des prix provoquée par une offre plus importante que la demande, le Coronavirus est venu immobiliser 70% de la population mondiale, aggravant ainsi la crise pétrolière.

La performance haussière la plus importante a été réalisée par la société Zoom Communications. Sa valeur a progressé de 608,7% sur la période analysée et a bondi de 117,8 milliards $. Avec le confinement et la nécessité de continuer le travail collaboratif à domicile, la solution proposée par cette société a été fortement sollicitée. Une situation que les investisseurs ont perçue comme étant une opportunité de croissance de revenus, et donc des gains.

Mais l’entreprise qui a le plus gagné en valeur est Apple. Le géant américain a vu sa valeur progresser 677,3 milliards $ sur la période analysée. L’autre grand gagnant est Amazon, le géant mondial de la distribution en ligne, qui a été très actif durant la période de confinement.

Alors qu’on entame le quatrième trimestre de l’année 2020 et que, dans presque tous les pays du monde l’heure est la reprise, en dépit du risque de nouvelle vague épidémique, les investisseurs semblent être beaucoup plus attentifs.

La hausse des valeurs du top 100 des sociétés cotées dans le monde a été fortement influencée par la performance des entreprises technologiques américaines et chinoises. Mais certaines analyses suggèrent que la valorisation actuelle de ces sociétés ne reflète pas toujours des attentes réalistes de revenus. Zoom a bien progressé, mais sa valeur de marché représente actuellement 114 fois son plus récent bénéfice net. Or, d’une part, il n’est pas certain que ce niveau de bénéfice se maintienne, en raison de l’apparition de plateformes concurrentes toutes aussi efficaces. Par ailleurs, personne ne devrait logiquement investir en attendant des promesses de rendements sur 114 ans.

De même, les dynamiques qui ont poussé à ces investissements boursiers sont assez complexes. Il y a bien sûr un manque d’opportunités concrètes sur les marchés de la dette, où les taux d’intérêt sont très bas. Il y a aussi un activisme des banques d’investissement et des sociétés de gestion de fonds, qui n’ont plus d’autres possibilité que le trading des actions, pour générer leurs commissions.

La situation actuelle des économies dans le monde est assez inédite. Mais même avec le top 100 des sociétés cotées dans le monde, la Chine semble être la meilleure opportunité actuellement pour les investisseurs. Quatre entreprises chinoises de ce classement, sont actuellement les moins chères, avec des ratios de prix de l’action sur bénéfice situés entre 3,8 et 8. Or le pays est jusqu’à présent celui qui a le plus rapidement contenu et maîtrisé la pandémie, ce qui lui donne de meilleures perspectives de croissance. Toutefois, là encore prudence : ces entreprises sont des banques qui font face à un risque lié aux défis de la dette au sein de l’économie chinoise.

Source Agence ecofin

Related posts

الشروع في منح اعتمادات استيراد السيارات المؤقتة اليوم الأحد

Meissa Cheikh

فروخي: إقامة شراكة مع متعاملين لنقل التكنولوجيا في صناعة السفن

Meissa Cheikh

Pétrole : le Sahara Blend algérien termine 2020 en hausse de 7,40 dollars

Meissa Cheikh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More