Energies Français Énergies renouvelables

Voitures électriques : BMW veut défier Tesla

 Le constructeur automobile allemand BMW veut concurrencer Tesla sur le marché des véhicules électriques (VE). La société a lancé hier mercredi son modèle de SUV à batteries, dénommé BMW iX.

L’iX, qui serait doté d’une autonomie de 480 km (300 miles), est prévue pour être mis en vente aux USA dès 2022, pour notamment marcher dans les plates-bandes de Tesla. Ceci étant, l’iX présente tout de même une autonomie inférieure à celle de la Tesla Model X Long Range, estimée à 371 miles américains, soit quelque 70 miles de plus que le véhicule allemand. Un désavantage que BMW veut compenser avec la possibilité, pour les conducteurs, d’ajouter 75 miles de portée en dix minutes à borne de recharge.

En dehors de BMW, Tesla est déjà en compétition avec des acteurs comme la start-up chinoise Nio, General Motors (qui a récemment dévoilé un SUV électrique de taille moyenne appelé Lyriq, également censé être lancé en 2022). De leur côté, Ford, Mercedes-Benz et Volkswagen travaillent sur des véhicules électriques haut de gamme.

Autant dire que la concurrence se fait de plus en plus rude, pour un marché en pleine expansion. Selon un rapport sur les Perspectives mondiales pour les VE, les ventes mondiales d’électriques ont atteint 2,1 millions d’unités en 2019, dépassant l’année 2018 (année record pourtant) pour atteindre un stock de 7,2 millions d’unités. En 2019, les électriques représentaient 2,6 % des ventes mondiales de voitures et environ 1 % du parc automobile global, en hausse annuelle notable de 40 %.

Sur le continent africain, cependant, les VE ont encore énormément de mal à se tailler un début de place. On retient pourtant les ambitions de l’Afrique du Sud, qui veut demeurer leader sur ce segment, ou encore le Maroc, qui s’est allié au groupe chinois BYD Auto Industry, pour l’installation de plusieurs usines dans le royaume chérifien. Enfin, peut-on notamment citer Vaya Africa (filiale du groupe Econet, du Zimbabwéen Strive Masiyiwa), une jeune société de transport urbain et de livraison à la demande en électriques, aux visées panafricaines.

Source Agence ecofin

Related posts

Attar : « Il est hors de question de vendre notre gaz à perte ou sans bénéfice »

Meissa Cheikh

سونلغاز: لن يتم قطع التموين على الزبائن المتخلفين عن دفع مستحقاتهم

Meissa Cheikh

Prévisions sombres pour le secteur pétrolier malgré la découverte future d’un vaccin contre la Covid-19, selon l’AIE

Meissa Cheikh

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More